Rogers reste fidèle au tennis!
Rogers et Tennis Canada annoncent la reconduction de leur entente pour la Coupe Rogers jusqu’en 2020.
TENNIS CANADA ET AVIVA CANADA ANNONCENT UN PARTENARIAT PLURIANNUEL COMPRENANT LES DROITS DE NOMINATION DU STADE DE TORONTO
LES HOMMES REVIENNENT À MONTRÉAL EN 2015
Après avoir établi une nouvelle marque d’assistance pour l’édition féminine de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale, Montréal s’apprête à accueillir les meilleurs joueurs de l’ATP World Tour au Stade Uniprix, du 7 au 16 août 2015.
TSONGA A RAISON DE FEDERER ET REMPORTE SA PREMIÈRE COUPE ROGERS
Pour la première fois depuis 2004, le champion de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale n’est ni Roger Federer, ni Rafael Nadal, ni Novak Djokovic et ni Andy Murray.
PEYA ET SOARES DÉFENDENT LEUR TITRE DE LA COUPE ROGERS
L'Autrichien Alexander Peya et le Brésilien Bruno Soares doivent adorer la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale.
LES MEILLEURS FAITS SAILLANTS DE LA COUPE ROGERS 2014
Une autre édition de la Coupe Rogers présentée par Banque Nationale vient de se terminer.
MEILLEURES CITATIONS DES FINALES
« Je me sens bien. Je crois que je ne réalise pas encore que ce j’ai réussi cette semaine, mais c’est une grande réalisation. C’est complètement différent de ma victoire à Paris. Vous savez, c’était ma première, devant ma famille, mes amis, tout le monde.
REGARDEZ CE QUE LES VEDETTES DE L'ATP
ONT À RACONTER EN ROUTE VERS LA COUPE ROGERS
slideshow html
Back
August 21, 2014
LES CHAMPIONS DE LA COUPE ROGERS AUX INTERNATIONAUX DES ÉTATS-UNIS
TENNIS CANADA

La Coupe Rogers présentée par Banque Nationale étant un tournoi préparatoire important en vue des Internationaux des États-Unis, certains de nos champions ont extrêmement bien fait à New York. Au cours des trois dernières années, le vainqueur de l’épreuve canadienne était aussi celui qui a soulevé le trophée des Internationaux des États-Unis. Bien qu’il soit difficile de prédire ce que notre champion en titre Jo-Wilfried Tsonga fera à Flushing Meadows, voici le parcours de nos dix vainqueurs précédents :

2013 – La domination de Rafael Nadal à Montréal et à Cincinnati s’est poursuivie à New York alors que l’Espagnol a été imprenable à ses cinq premiers matchs. Son plus grand défi est survenu en demi-finale lorsque Stan Wawrinka l’a poussé à la limite de cinq manches. Il a ultimement eu raison de Novak Djokovic en finale.  

2012 – Bien qu’il a réussi à défendre son titre de la Coupe Rogers, Djokovic est passé à un gain près de répéter son exploit aux Internationaux des États-Unis. En finale, il est tombé aux mains du Britannique Andy Murray, qui remportait ainsi son premier trophée du Grand Chelem.  

2011 – Rien ne pouvait ternir la magnifique saison de Djokovic – une des plus belles de l’histoire du tennis. Après avoir conquis son neuvième titre de 2011 à la Coupe Rogers, Djokovic a poursuivi sur sa lancée pour remporter son troisième Grand Chelem de l’année à New York.  

2010 – Un deuxième trophée de la Coupe Rogers – après avoir vaincu Nadal et Roger Federer – n’a pu aider Murray aux Internationaux des États-Unis alors qu’il s’inclinait au troisième tour. Après avoir éliminé Lukas Lacko et Dustin Brown, le Britannique est tombé en quatre manches aux mains de Wawrinka.   

2009 – Après avoir conquis le quatrième titre du Circuit Masters 1000 de sa carrière à Montréal, Murray n’a pas réussi à répéter son exploit à Flushing Meadows. Il a été éliminé au quatrième tour par Marin Cilic.

2008 – Champion de la Coupe Rogers et médaillé d’or olympique à Pékin, Nadal n’a pu réaliser le triplé, mais a atteint le carré d’as des Internationaux des États-Unis pour la première fois de sa carrière. Depuis ce temps, il n’a jamais perdu avant cette étape à New York.  

2007 – Djokovic est sorti de l’ombre en battant les trois premières têtes de série en route vers la conquête de son premier titre de la Coupe Rogers. Fort de ce résultat, il a atteint sa première finale du Grand Chelem avant de s’incliner en trois manches face à Roger Federer. Il franchira une étape de plus au prochain Grand Chelem, en étant couronné champion à Melbourne.   

2006 – En route vers son cinquième titre consécutif des Internationaux des États-Unis, Federer a éclipsé la compétition à Toronto et à New York. Il a stoppé le magnifique parcours de Richard Gasquet en finale de la Coupe Rogers et a eu raison d’Andy Roddick au match ultime des Internationaux des États-Unis.  

2005 – Même s’il a prouvé à la Coupe Rogers qu’il pouvait gagner sur surface dure – son trophée au Canada était son premier sur une surface autre que la terre battue – Nadal n’a pu poursuivre sur cette lancée à New York et est tombé dès le troisième tour face à James Blake.

2004 – C’est en 2004 que le règne de Federer sur le tennis masculin a vraiment commencé et sa domination s’est fait sentir à la Coupe Rogers ainsi qu’aux Internationaux des États-Unis. Déjà champion des Internationaux d’Australie et de Wimbledon, Federer n’a concédé qu’une seule manche (à Thomas Johansson, en demi-finale) en route vers son premier titre de la Coupe Rogers. Le numéro un mondial n’a pas ralenti à New York et a eu raison de Lleyton Hewitt pour mettre la main sur le premier de ses cinq trophées des Internationaux des États-Unis.  

Depuis 1990, trois autres joueurs ont réalisé le doublé Coupe Rogers-Internationaux des États-Unis : Roddick en 2003, Marat Safin en 2000 et Andre Agassi en 1994. Du côté féminin, cela été fait six fois au cours des 24 dernières années : Serena Williams en 2013, Justine Henin en 2007 et 2003, Kim Clijsters en 2005, Arantxa Sanchez-Vicario en 1994 et Steffi Graff en 1993. Les amateurs canadiens pourront découvrir si Tsonga ou Agnieszka Radwanska s’ajouteront à cette liste en suivant l’action en direct sur cinq chaînes de TSN.